Une année au verger

Une année au verger

Les arbres sont plantés à 1,25 m sur le rang avec un espace de 4,25 m entre chaque rang, soit 1800 arbres/hectare.
L'espace entre les rangées d'arbres est enherbé pour favoriser le passage des tracteurs, éviter l'érosion et maintenir une faune et une flore dans les vergers.
Tous les arbres sont greffés pour maîtriser leur vigueur, le système racinnaire (porte-greffe) est different de la varieté (greffon).
La hauteur des arbres est limitée à 3 mètres environ pour faciliter le travail manuel.
La durée de vie d'un arbre est de 20 ans.
Les filets au dessus des vergers servent uniquement à lutter contre la grêle. Les passereaux, eux peuvent voler librement en dessous.
Un système d'irrigation au sol parcourt la totalité de l'exploitation. L'eau est puisée dans une retenue collinaire au bas du village de Chevier.

De novembre à Février

La plantation

Une fois le terrain préparé (travail du sol, implantation des lignes, compostage,...), il faut installer la structure (poteaux ,ancres et fils de fer).
Les arbres sont achetés chez des pépiniéristes.
Ils ont 2 ans, mesurent 1,50 m pour un diamètre de 1 à 2 cm.
On pratique un pralinage (enrobage des racines avec une mixture d'argile, de terre, de composte et de purin d'ortie) favorisant leur démarrage.
Les arbres sont plantés manuellement avec une bêche et beaucoup d'huile de coude !

De novembre à avril

La Taille

Dite taille de fructification, elle consiste à façonner l'arbre en coupant les branches. Cela permet d'éliminer des bourgeons à fruit mal placés, des gourmants (pousses de l'année), des drageons (pousse du porte-greffe),et des branches en surnombre.
La taille apporte de la lumière à l'arbre et garde les bourgeons (futurs fruits) les mieux placés.
Temps de taille : 150h / hectare.

D'avril à mai

Le Gel de printemps

Il peut anéantir la récolte en gelant les fleurs ou jeunes fruits.
Nous luttons avec des tours à vent, qui propulsent de l'air d'altitude plus chaud, vers le bas (réchauffement de la température). Nous posons également des pots de paraffine (environ 300/hectare) au pied des arbres, qui réchauffent les vergers.

D'avril à septembre

Filets anti-grêle

Uniquement pour la protection de la grêle, d'une durée de vie de 12 ans environ, ils sont dépliés juste après le passage des abeilles.
Maintenus par des élastiques, qui se détendent sous le poids de la grêle, ils reviennent à leur position initiale quand celle-ci a fondu.
Ils seront pliés à l'automne, après la récolte.

De juin à juillet

L'Eclaircissage

De fin juin à début juillet, ce travail consiste à enlever les fruits abîmés et petits pour permettre un meilleur développement des autres.
La sélection naturelle entre les fruits, au moment de la fleur est activée par une pulvérisation de sufate de potasse (produit naturel) et il est complété manuellement durant trois semaines par une quinzaine de jeunes saisonniers qui suppriment les fruits indésirables.
Temps d'éclaircissage : 100 à 200h / hectare.

De juillet à août

Egourmandage (ou taille en vert)

 

Cela consiste à enlever manuellement, les bois de l'année (gourmands) au sommet des arbres afin d'apporter un meilleur ensoleillement aux fruits.
Temps d'egourmandage : 60h / hectare.

De mai à juillet

L'irrigation

Elle n'est pas systématique toutes les années, le besoin en eau des arbres est suivi avec des sondes indiquant le taux d'humidité du sol.
L'eau est pompée dans une réserve collinaire, puis acheminée par un réseau de tuyaux souterrains jusqu'aux parcelles.
Les arbres sont arrosés avec des sprinklers posés au sol, sous le feuillage, évitant les pertes d'eau par évaporation

De mars à juillet

La Phytoprotection

Une partie des vergers est conduite en, "AB", l'autre en Production Fruitière Intégrée (agriculture raisonnée). Notre démarche est de trouver le meilleur mode de production permettant de préserver le milieu naturel en produisant des fruits sains, de qualité et sans résidu.
L'utilisation des méthodes alternatives et de produits naturels sont privilligiés.
Les interventions se font en fonction de seuils, qui reflètent le niveau de présence des ravageurs, pouvant compromettre la production.
Notre travail consiste à les compter et les observer pour vérifier si les seuils sont dépassés.
Le recours aux produits de synthèse est donc loin d'être systématique, ils sont choisis en fonction de leur profil écotox (y compris pour le bio).

En savoir plus sur nos solutions.

En novembre

L'arrachage

Tous les ans, 5 % de la surface est arrachée (1 hectare environ) pour permettre un renouvellement régulier du verger.
Les arbres sont tronçonnés et récupérés pour bois de chauffage.
Au printemps nous semons un mélange de fleurs méllifères (très appréciées des abeilles) et de moutarde pour faire un engrais vert (culture dérobée), qui sera labouré à la fin de l'été...

De septembre à octobre

La cueillette

C'est l'aboutissement d'une année de soins et d'efforts.
Une cinquantaine de personnes sont embauchées pour ce travail. Les pommes très fragiles doivent être cueillies une à une dans des sacs de cueillette spécialement conçus pour être vidés délicatement dans des palox (grands containers carrés en plastique) de 300 Kg environ.
Ces palox sont ensuite acheminés à l'entrepôt où les pommes vont continuer leur parcours loin de l'arbre.
Temps de cueillette : 300h / hectare.

Beaucoup de temps passé pour le soin de nos vergers

C'est au final plus de 1500 heures par hectare pour soigner nos arbres fruitiers tout en respectant notre environnement